19 février 2014

~~ CASCADE du DEROC (Aubrac) ~~

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

200 km pour nous rendre d'Alès (Gard) à Laguiole (Aveyron). A mi-route, au Col de Montmirat (Lozère), nous déjeûnons dans une auberge vieille-France tenue par deux soeurs bien sympathiques. Cela sent bon les Cévennes d'antan, la cuisine est familiale, my Seadream se régale d'une omelette aux cèpes et son captain d'un délicieux civet de sanglier...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Juste avant d'arriver à la Station de ski de Laguiole, le GPS veut nous faire prendre cette petite route directe pour rejoindre Perrine et Thibault. Nous nous engageons bien que la voie soit signalée barrée. Au bout de quelques hectomètres, les congères se resserrent. Le demi-tour s'avère délicat, nous faisons marche-arrière et my Seadream ne sourit pas quand je lui annonce  que nous allons peut-être devoir dormir à l'hôtel à Laguiole... Cap sur Laguiole où grâce au ciel, dans des bourrasques de neige, on nous indique une route dégagée pour rejoindre nos chérubins... My Seadream retrouve le sourire...

 

 

 

 

 

 

 

Le lendemain, c'est samedi. Les bourrasques de neige se sont évanouies pour laisser place à un soleil radieux. Perrine et Thibault sont les premiers passagers à inaugurer notre nouveau Citroën-Berlingo 5 places, notre valeureux Peugeot-Partner dont nous venons de nous séparer, n'en comptait que deux sur la Carte-Grise. Cap sur la Cascade du Déroc, non-loin de Nasbinals, aux confins de l'Aveyron, de la Lozère et du Cantal...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et bien oui, inutile de monter des chaînes ou des pneus-neige pour quitter le parking désert de la Cascade du Déroc quand on a sous la main pareille équipe de pousseurs... Hardis les gars, vire au guindeau, merci et bravo l'équipage!!!

 

 

 

 

 

 

 

Un bien joli coup de coeur pour ce bel endroit au coeur du Causse. Demain, nous irons saluer d'un coup de Berlingo les jolis Monts du Cantal, si tout le monde est bien sage comme il se doit...

Page suivante : ~~ L'EAU-VIVE ~~

ThierryKarine

 

 


21 juin 2012

~~ BIO BREAD IN CRAVIROLA ~~

 

 

 

 

 

A la ferme auto-gérée de CRAVIROLA, on fabrique le meilleur pain bio du monde dans un four traditionnel.

Des fagots de genêts vont enflammer le bois de chêne-vert

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le maître-boulanger connait tous les secrets de la pâte, du pain, de la cuisson...

C'est lui qui a conçu et réalisé le magnifique four en pierre.

 

 

 

 

 

 

De la montagne noire au bord de ce causse,  le fournil du Maquis utilise des ressources locales :

 - du bois, des pierres et de la brique pour construire ...

- du genêt et du chêne vert pour la chauffe ...

- du blé et de la farine bio pour le pain au levain ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On appelle cela "mettre la main à la pâte" ...

 

 

 

 

 

 

 

Le travail du pain est un véritable acte d'amour  empli d'érotisme.

20°, c'est la bonne température de la pâte avant l'enfournement.

Deux fois moins que celle du captain qui frise les 40° en se léchant déjà les babines... 

 

 

 

 

 

 

 

700 grammes de tome de brebis pour 3 kilos de pâte...

Le captain défaille et sa température monte encore d' 1° !!!! 

 

 

 

 

 

Pains au fromage, aux amandes, aux pépites de chocolat, aux grains de fenouil...

Le captain n'est pas loin de l'évanouissement et se requinque avec une MOUSKA,

bière blonde au muscat de Frontignan délicieusement fraîche et parfumée...

 

 

 

 

 

 

 

 

Le captain (boit) se désaltère et c'est Ulysse qui roule dans la prairie voisine... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De la miche de 3 kg au petit pain au chocolat de 30 gr,

tous les formats sont un véritable délice... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'opinel est l'allié idéal de la dégustation. Les suffrages du captain vont au pain au fromage en ballotage serré avec le pain nature

qui prend une bonne claque : une première tranche tartinée de rillettes, une seconde tartinée de tome de brebis,

une troisième au dessert tartinée de beurre salé et de miel mille fleurs des prairies de CRAVIROLA.

Et au sortir du four, c'est chaud, ça coule et on se lèche d'autant plus doigts et babines...

Si vous allez à CRAVIROLA, ne ratez surtout pas le jour du pain. Parole de captain. 

 

8 minutes de vidéo sur Youtube à ne pas manquer : http://www.youtube.com/watch?v=R24R-8jpnho

 

Page suivante : ~~ RUOMS AVEC LOES ~~