31 mars 2011

LES PASSANTS DU MONT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Sans l'ironie, le monde serait comme une forêt sans oiseaux

(Anatole FRANCE)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Pas d'aile, pas d'oiseau, pas de vent, mais la nuit,

rien que le battement d'une absence de bruit

(Eugène GUILLEVIC - Sphère) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Au plus fort de l'orage, il y a toujours un oiseau pour nous rassurer.

C'est l'oiseau inconnu, il chante avant de s'envoler

(René CHAR - Rougeurs des matinaux) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Un mot est un oiseau au milieu d'une page. C'est l'infini.

(Antonio SOLER - Le chemin des Anglais)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Nous, les hommes, nous sommes tous séparés. Dans le ciel fraternisent les oiseaux,

et les loups sur la terre (Fazil Husnu DAGLARCA - Plein le monde) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 L'amour ne se conclut pas, comme un marché. L'amour c'est un oiseau. Imprévisible, fantasque.

Fragile aussi, et périssable. Et cet oiseau pourtant, d'un seul battement d'ailes,

allège nos existences de tout le poids de l'absurdité.

(Louise MAHEUX-FORCIER - Paroles et Musiques) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Nous sommes des oiseaux de passage, demain, nous serons loin

(Proverbe tzigane)

 

 

 

 

 

 Il arrive parfois que deux êtres aient cette impression de se retrouver sur le chemin de la vie.

Comme si ils n'avaient été jusque là que provisoirement séparés.

Comme si l'un et l'autre s'attendaient.

(Olivier LOCKERT - Core gem) 

 

Page suivante : ~~ LA FILLE DU VENT ~~

ThierryKarine