18 juin 2014

~~ GIBRALTAR FAST FERRIES ~~

 

 

Aujourd'hui c'est l'  "AVEMAR DOS" de la Compagnie BALEARIA qui va nous emmener en deux temps trois mouvements de CEUTA à ALGECIRAS. Longueur : 82 mètres. Largeur : 23 mètres. Vitesse maxi : 34 noeuds. Capacité passagers : 855 (dont le captain et sa sirène hé hé). Capacité véhicules : 156 (dont notre Berlingo/TK-Ravan hé hé).

 

 

 

 

 

A l'extrémité de la jetée ouest du Port de CEUTA, nous saluons encore une fois HERCULE, aux prises avec ses colonnes.

 

 

 

 

 

 

 A  quai, le MILENIUM DOS de la Compagnie Acciona-Trasmediterranea va appareiller quelques minutes après nous.

 

 

 

Karine déclenche son chronomètre. Dans une trentaine de minutes, nous serons de l'autre côté du Détroit de GIBRALTAR.

 

 

 

 

Grand salon spacieux et très agréable...

 

 

 

 

 

 

 

 

Le captain avait eu la chance de visiter ce beau chantier AUSTAL à Henderson tout près de Perth, sur la côte ouest de l' Australie et d'essayer par la même occasion à la fin des années 90, un fast-ferry prototype du Chantier OCEAN-FAST voisin qui n'avait pas apporté satisfaction. Ceci me permet de saluer Monsieur Valat, Franck Brudey et Gaston qui faisaient partie du voyage.

 

 

 

 

 

 

 

 En quittant CEUTA, un coup de zoom permet de constater que "ça gaze" pour ce gazier sous le vent de GIBRALTAR.

 

 

 

 

 

 

 

Cela "gaze" aussi pour ce beau catamaran qui coupe sans problème le sillage de l'AVEMAR DOS.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le temps de boire un café con leche dans le beau salon à passagers et nous voilà dans la baie de GIBRALTAR. Le MILENIUM DOS a crapahuté pendant la traversée, il finit par nous coller aux fesses, qu'il faut serrer bien sûr, et cela rappelle au captain des traversées parfois épiques entre Marie-Galante et Pointe à Pitre... "Milenium Dos de estacion de vigilancia maritima de Algeciras: diez nudos en la baia por favor". Ouf, nous accosterons quelques minutes avant cet impressionnant perce-vague classe HSC du chantier INCAT en Australie, mais à Hobart cette fois, Tasmanie, sur la côte sud-est. Caractéristiques techniques du MILENIUM DOS : Longueur 97,22m - largeur 26,6m - tirant d'eau 3,42m - propulsion : 4 moteurs Ruston 20RK270. (Voilà qui doit rappeler quelques souvenirs à Michaël et Sadi). Vitesse maxi 42 noeuds. Capacité passagers 900. Capacité véhicules 267. Année de construction 2003.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais en mer, dans le Détroit de Gibraltar comme partout ailleurs, une vigilance permanente est de rigueur. Voilà ce qui est advenu tout récemment au vraquier chinois LE SHENG et à un autre vraquier de type capesize, le CAPE MED. Peu de dégâts apparents sur le CAPE MED. Le LE CHENG ne peut pas en dire autant avec une plage-avant raccourcie de 5 mètres... On pourrait appeler cela "se casser le nez". Nous trouvons ces deux navires immobilisés pour enquête et réparation, l'un au mouillage dans la baie de Gibraltar, l'autre à quai à Algeciras entouré d'un dispositif anti-pollution. Comme disait un autre captain en son temps après une fortune de mer dans le chenal de Pointe à Pitre : "la prochaine fois, je ferai gardien de parking!!!"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L' AVEMAR DOS débarque ses premiers véhicules quand le MILENIUM DOS passe à tribord avant d'accoster. Je voulais saluer ici tous mes équipages des Antilles, tous ce monde maritime que j'ai côtoyé pendant presque 15 ans et qui m'a laissé mes tous meilleurs souvenirs professionels. Demain, le captain reprend les commandes à bord de son "Berlingo-TK-Ravan". Nous prendrons une fois de plus le chemin des écoliers par le centre de l'Espagne avec un premier arrêt dans un charmant petit village blanc perché sur un piton rocheux au-dessus d'un joli lac... si tout le monde est bien sage comme Lilian, Max, Tedyking, Grom's, Jean-Michel, Luc, Marc, Julien, Willy, Pascal, Fabrice, Dito, Asiney, Junky, Livio, Patrice, Jacky, et tous les autres.

 

 

La vidéo est sur DAILYMOTION :


GIBRALTAR FAST FERRIES par chiloedream

 

 

Page suivante :  ~~ IZNAJAR ~~

Bonne soirée les amis.

ThierryKarine

 

 


16 juin 2014

~~ CEUTA : Une sentinelle convoitée ~~

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Vue de CEUTA en 1664 - (J.Peeters.Amberes)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

""Naufragio de los Navios L'Assuré y Le Sage - Frente a esta costa el 18 de Abril de 1692 naufragaron dos navios franceses : L'Assuré y Le Sage. Pertenecian a la marina del Rey Luis XIV de Francia. Zarparon de Toulon rumbo a Brest, junto con otros catorce barcos, bajo el mando de Victor Marie d'Estrée. El objetivo era formar parte de una flota para invadir Inglaterra. El naufragio de los navios en las costas ceuties retraso la llegada de los restantes al puerto de Brest, no pudiendo participar en la batalla de la Hougue, donde los Franceses fueron derrotados por la flota anglo-holandesa. Al menos 317 marinos se ahogaron en estas aguas y otros quedaron prisioneros en Ceuta. Tambien se recupero en aquellas fechas con buzos parte de la artilleria sumergida. En el año 1963, Ernesto Valero Narvaez y Agustin Pizones Cortès descubrieron cerca del isleo Santa Catalina los restos de aquel naufragio""

""Naufrage des navires l'Assuré et Le Sage - Face à ce rivage, le 18 Avril 1692, deux navires français firent naufrage : L'Assuré et Le Sage. Ils appartenaient à la marine de Louis XIV, Roi de France. Ils étaient en route de Toulon vers Brest avec 14 autres navires sous le commandement de Victor Marie d'Estrée. Le but de cette équipée maritime était d'envahir l'Angleterre. Le naufrage des deux navires sur le rivage de Ceuta retarda l'arrivée du reste de la flotte à Brest. Celle-ci fut mise en déroute un peu plus tard par la flotte anglo-hollandaise lors de la bataille de La Hougue. Lors du naufrage de L'Assuré et du Sage, au moins 317 marins se noyèrent et d'autres furent emprisonnés à Ceuta. Les plongeurs de l'époque purent récupérer une partie de l'artillerie immergée. En 1963, Ernesto Valero Narvaez et Agustin Pizones Cortès découvrirent aux abords de l'îlot Santa Catalina les restes de ce naufrage"" (transcription et traduction chiloedream)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fondée par les Phéniciens au 7ème siècle avant Jésus-Christ, puis conquise par les Grecs phocéens, CEUTA, la Sebta romaine devient carthaginoise à partir de l'an 309 de notre ère. De 709 à 1415, cette belle sentinelle très convoitée passe sous domination musulmane. C'est le Portugal qui prend Ceuta en 1415. Débute alors une domination portugaise et espagnole. En 1995, Ceuta obtient le statut de "ciudad autonoma", "ville autonome". Le Maroc continue à revendiquer épisodiquement Ceuta où cohabitent aujourd'hui en harmonie et à part égale espagnols et marocains. Nous buvons un dernier jus d'orange dans la zone portuaire avant de traverser une fois encore le mythique Détroit de Gibraltar. Des images ce soir si tout le monde est aussi sage qu'Agathe et Vincent à Lyon et que les chenapans du côté de la Bonne Mère à Marseille. On s'essuie les lèvres orangées avec une serviette en papier : "Gracias por su visita" et grand merci à Ceuta de nous avoir accueillis dans la lumière, les couleurs, le calme de ce beau mois de Juin.

Page suivante : ~~ GIBRALTAR FAST FERRIES ~~

Belle journée les amis

ThierryKarine

 

 

03 août 2011

~~ DJEBEL TARIK ~~

 

 

 

Sur les quais de TANGER-MED, le MAROC et l'ESPAGNE s'envoient des baisers d'amour par pavillons interposés. Gibraltar, DJEBEL TARIK, c'est une histoire d'amour entre l'ESPAGNE et le MAROC, l'AFRIQUE et l'EUROPE. Le Détroit, ce sont des baisers de vent, rouges et or, des passagers prisonniers de leurs racines multiples, des voyageurs au coeur chaviré de partir, d'arriver, et de partir encore...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une traversée du Détroit de GIBRALTAR, c'est un cordon ombilical qu'il faut couper encore une fois...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On charge à bord une dernière carte postale avec les potences de la plage arrière, en l'occurence un minaret ocre-pâle de 2,1 tonnes, on n'a pas droit à plus... Pourtant on voudrait bien emporter dans nos bagages tout le Maroc, du Rif à l'Atlas, du Loukoss au Souss, du Gharb au Sahara...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le BOUGHAZ de la COMARIT met les gaz pour nous dépasser :  "Mesdames messieurs, nous venons de quitter le Port de Tanger-Med. Le vent d'Est faiblissant à la force 4 génère une houle résiduelle inférieure à 2 mètres. Dans une trentaine de minutes, nous serons sous le vent de Gibraltar, vous pourrez circuler plus librement à bord. Dans moins d'une heure, nous accosterons à Algeciras..." 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Adieu soleil couchant!!! Salam Maroc!!! A tout bientôt beau pays de notre enfance, Inch'Allah!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La nuit est tombée sur la Baie d'Algeciras. Nous croisons des ombres improbables emportant au coeur du Détroit des émotions secrètes, de silencieux baisers d'amour déracinés...

 

 

 

 

 

La nuit est tombée aussi sur DJEBEL TARIK, le vaisseau de pierre, la sentinelle anglo-espagnole qui veille nuit et jour sur le Détroit. TANGER a disparu dans le sillage mais le Maroc tout entier est encore avec nous. 

 

 

 

 

 

 

Salam MAROC, bonjour ESPAGNE.

Demain, nous verrons à quel point le Maroc reste présent au coeur de l'Andalousie...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Certaines années, cela vaut le coup d'avoir un printemps de plus. Merci Hélo pour ce magnifique exemplaire de ton mail-art. Grosses bises à toi et aux marraineaux... Elle est géniale et talentueuse notre nièce Hélo :

http://heloise-combes.blogspot.com/2011/08/enfance.html?spref=fb

 

Page suivante : ~~ HOLA ANDALUCIA ~~

 

 

 

Posté par annexemj à 15:02
Tags : , , , , , ,
01 août 2011

~~ TANGER L'ANDALOUSE ~~

 

 

 

Du RIF à TANGER, il n'y a qu'un pas... TANGER, c'est un regard de sentinelle posé sur le Détroit de GIBRALTAR. C'est là que commence et finit toujours un voyage au MAROC. Le nôtre s'y termine : un mois de lumières, de couleurs, de saveurs, de senteurs et d'émotions. TANGER la blanche est un carrefour historique. Ici sont passés Phéniciens, Carthaginois, Byzantins, Portugais, Anglais, Espagnols,  Français... Mais géographiquement, l'Espagne toute proche donne à TANGER son caractère andalou.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      

 

 

 

 

  

      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Elle est vachement marrante, la Rue de la Marine...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 The best Cafe in Medina, on en ressort BABA...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les eaux du Détroit restent poissonneuses et donnent à TANGER

le plus beau Marché aux poissons du Royaume Alaouite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

       

 

 LION, sans conteste, le meilleur signe du Zodiaque,

particulièrement LION de Juillet...

 

 

 

       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

         

 

 

 

 

     

 

 

 

 

 

 

      

 

 

 

 

        

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Flor de Marruecos, fleur du Maroc....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avant de quitter TANGER, nous ferons un tour chez les artisans-potiers. 

Au Maroc, l'artisanat est une véritable institution.

Puis nous traverserons une fois encore GIBRALTAR, le plus fabuleux Détroit du monde...

si vous êtes biens sages, cela va de soi...

 

Page suivante : ~~ LES MAINS D'ARGILE ~~

 

 

Posté par annexemj à 17:33
Tags : , , , , , ,
03 juin 2011

~~ DETROIT ~~

 

 

 

 

 

 

 

En Andalousie, nous avons cédé une fois de plus à l'appel du Détroit. A Algéciras, le premier ferry venu était " LE RIF " . Beau temps sur Gibraltar, Djebel Tarik, la montagne de Tarik, et surtout la montagne de ThierryKarine,  nous songeons aux voyages anciens à bord du "VIRGEN de AFRICA" ou du "CIUDAD de TARIFA". Les décennies passent, l'émotion reste la même...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le captain, qui en connait pourtant un rayon question créatures marines du Détroit, pour l'avoir sillonné en tous sens, comme passager et comme captain, n'y avait jamais vu de poissons-lune. Nous en croisons une bonne trentaine, nageant maladroitement à la surface, par petits groupes de 2 à 5 individus. Une bien belle surprise...

 

 

 

 

 

 

 

Nous voici une fois encore sur la terre de nos racines. Nous vibrons comme si c'était la toute première fois... Salam Maroc...

 

Page suivante : ~~ RABAT VAL D'OR ~~

 

 

 

 

 

Posté par annexemj à 18:31
Tags : , , , , , ,