28 mars 2011

CAP FREHEL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En quittant ERQUY ce matin, la Manche a des airs de Méditerranée.

Les mouettes sont dociles, comme les petits bateaux figés dans leur mouvance incertaine.

La journée sera belle sur le CAP FREHEL.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour un poète errant que l'avenir effare

Et qui songe à finir ses jours dans un couvent,

Pour un rêveur, quel rêve! être gardien d'un phare,

Vivre sur un écueil dans l'écume et le vent!

 

Tourner le dos au monde, et, hors de ma poitrine,

Chasser tout ce qui fut ma haine ou mon amour,

N'avoir d'autre horizon que la houle marine,

N'avoir d'autre souci que la couleur du jour!

 

Prisonnier de l'abîme et des rochers qu'il cerne,

Rêver, dormir, gardé par les flots verts ou noirs,

Et n'oublier jamais d'allumer ma lanterne...

Mais voilà bien l'ennui, l'allumer tous les soirs!

 

(Charles FREMINE  1841-1916)

 

 Page suivante : ~~ DINARD ~~

ThierryKarine

 

 

 

 

 

Posté par annexemj à 10:07
Tags : , , , ,