19 juillet 2013

~~ EMILIE d' ALESSANDRIA ~~

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après Vérone, nous voilà au coeur du Piémont sur les traces de notre passé. Notre arrière-grand-mère Emilie est née ici à Alessandria en 1870, elle nous a quittés en 1961 dans le jardin disparu de notre enfance à Rabat-Agdal, bien loin de sa terre natale piémontaise. Je me souviens de son départ du haut de mes 7 ans : ce fut ma toute première approche de la mort. Sans trop d'explications, Maman m'avait demandé de dire au-revoir à Grand-mère. Au moment de l'embrasser m'est apparu brusquement une réalité qui ne m'avait jamais effleuré : nous étions mortels, Grand-mère ne dormait pas, elle était partie pour toujours, irrémédiablement. J'ai pris mes jambes à mon cou, et j'ai trouvé refuge au beau milieu des feuilles d'acanthe sous les grands mûriers au fond du jardin. Après quelques mots maternels qui se voulaient apaisants, j'ai fini par donner mon premier baiser d'adieu, le tout dernier baiser à Grand-mère. Dans les rues d'Alessandria, nous sommes allés à la rencontre d'Emilie, et nous avons trouvé un peu de sa jeunesse et de ses rêves... Demain, après près de 3 mois de voyage, nous franchirons la frontière pour nous retrouver à Menton, en terre de France. 

Page suivante :   ~~ MENTON ~~

 

 

 

 


31 janvier 2012

~~ UNE PETITE PLAGE ~~

 

Le 1er Février 2007, je m'élançais de France vers le Maroc à VTT. 5 ans déjà. Un pèlerinage vers le jardin disparu de notre enfance à Rabat-Agdal. Sur ma route, la toute première plage : Bouknadel... Aujourd'hui, ce lieu sauvage est voué aux promoteurs sous le regard mauve des immortelles...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"" Les enfants portent mon enfance. Je les aime pour cela. Pour ce qu'ils font réapparaître : les cris dans les vagues, la sieste sur la plage, les yeux vers le ciel, cette grande solitude. "" (Nina BOURAOUI - La vie heureuse)

 

La video de la petite plage :

http://www.youtube.com/watch?v=FO9243HABcQ

Page suivante : ~~ FLEUR D'ORANGER ~~

 

 

 

19 juillet 2011

~~ NOTRE FAMILLE DE RABAT ~~

 

 

 

 

Nous quittons la belle EL JADIDA en fin de journée. Nous sommes attendus à dîner par notre famille de Rabat. Rabat, c'est la ville natale du captain, c'est la plus belle ville du monde, c'est l'affection familiale de toujours. Nous entamons notre semaine affective et culinaire par "du poulet enfoui sous des cheveux d'ange" made in Rabat-Souissi...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Devinez ce que Karine peut bien noter? Tout simplement la recette savoureuse du poulet enfoui sous les cheveux d'ange, que nous vous donnerons bientôt, uniquement si vous continuez à être sages... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Entre le poulet enfoui sous les cheveux d'ange et le couscous, M'Barka, Fatna, Rim et Soumiya nous ont laissé une nuit et une matinée de répit. Toute notre semaine rbatie aura été une succession de délices. Coeurs et papilles ont été à la fête, sans trêve et sans ménagement...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La pastèque, c'est le fruit préféré de Fatna, le fruit par excellence. Ce qui ne nous empêche pas de savourer melons et autres fruits de saison.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lendemain du couscous fut le jour de la harira et des brochettes... L'odeur du kosbor et des brochettes fut déjà une émotion à part entière. Tard dans la nuit, nous avons évoqué le souvenir du temps passé sous l'immense lilas du Japon planté par Jilali quand nous étions à peine bambins, dans l'autre millénaire...

 

 

 

 

 

 

 

 

             

 

 

 

 

 

 

 

 

 

             

 

 

 

 

 

         

 

 

 

 

 

 

Ce n'est pas le captain qui dira le contraire : la pastèque est le fruit par excellence, Fatna a tout à fait raison, 99% d'eau fraîche,  et sucrée comme un bonheur estival...

 

 

 

 

 

 

 

 

             

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

           

 

 

 

 

 

           

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

          

 

En milieu de semaine, il nous était difficile de tenir comptabilité de tant de délices et d'émotions. Arriva la fin de semaine. Fatna nous posa la question suivante, comme si nous venions tout juste d'arriver à Rabat : "" Qu'est ce qui vous ferait plaisir pour le repas de départ??? ""  Difficile de trouver réponse à pareille question quand vous pensez avoir fait le tour complet des saveurs de la cuisine marocaine. Poussé dans ses retranchements, le captain a fini par se rappeler d'un poulet-olives-citrons made in Rabat-Agdal dans l'autre millénaire... Et nous voici le lendemain attablés devant 4 magnifiques poulets-olives-citrons tout juste made in Rabat-Souissi dans ce riche et beau nouveau millénaire pour clôturer une semaine toute aussi riche et belle en saveurs, en tendresses et en émotions...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cha-chai-du-bon-poulet-chitron!!!! Cha-mérite-une-bonne-chieste!!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fabuleuse semaine. Merci M'Barka, merci Fatna, merci Rim, merci Soumiya. Nous ne quitterons pas Rabat sans avoir fait un tour dans le quartier de la Tour Hassan. Et Fatna, non contente de nous nourrir chez elle au Souissi, nous fera découvrir une excellente table dans le quartier de l'Océan. Qui dit Océan dit poisson, on se remettra donc encore à table, poisson oblige... Rabat, ville natale du captain, ville de saveurs et d'émotions, plus belle ville du monde, ya-pas-photo, parole de captain!!!! Avant de quitter Rabat, nous ferons aussi le tour du beau jardin de Fatna, nous irons voir aussi ce qu'il reste du jardin disparu de notre enfance à l'Agdal... On ne quitte pas comme cela la plus belle ville du monde... Et on ne quitte jamais vraiment sa ville natale, re-parole de captain!!!

Page suivante : ~~ LA TOUR HASSAN ~~

 

 

Posté par annexemj à 13:50
Tags : , , , , , , ,