23 juin 2014

~~ MEDINACELI ~~

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avions séjourné une première fois sur le plateau de Medinaceli en 2010 sur les traces de la famille de Karine et plus particulièrement de son arrière-grand-mère maternelle Juana-Mercedes Medinaceli. Le hasard de la route nous fait passer à nouveau ici à la nuit tombée. Nous nous garons cette fois avec bonheur sous les feuillages d'acacias en fleurs. C'est là que nous nous réveillons, au pied du couvent  Santa Isabel... Nous saluons bien sûr Juana-Mercedes et Isabelle...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

""Medinaceli - SAN ROMAN : Este extraño edificio de incierto origen ha tenido diferentes funciones a lo largo de la historia. Fue parroquia hasta 1558. En esa feche se convirtio en morada de devotas y aristocratitas mujeres, que sin obedecer reglas muy estrictas, vivian en comunidad. A partir de entonces se le conocera con el nombre de Beaterio. Posteriormente adoptaron la regla de San Jeronimo y la ocuparon hasta 1939. La estructura de su planta parece indicar que en un principio pudo ser un templo no cristiano. La clara influencia oriental, su ubicacion en el barrio judio, algunos restos arquitectonicos y su orientacion dan argumentos a la teoria mas extendida, que afirma que fue una sinagoga. Arquitectonicamente destacan los solidos contrafuertes y la espadaña, añadida posteriormente. En el pasado albergo los Cuerpos Santos de los Patronos de Medinaceli,martires en Africa""

""Medinaceli - SAN ROMAN : Cet étrange bâtiment d'origine incertaine a occupé différentes fonctions à travers l'histoire. Il a été Paroisse jusqu'en 1558. A cette date, il fut converti en logement pour femmes dévôtes et aristocratiques qui vivaient en communauté sans pour autant obéir à des règles strictes. Par la suite, ce lieu était connu sous le nom de Beaterio. Plus tard, il fut soumis à la régule de San Jeronimo et ce jusqu'en 1939. La structure de la bâtisse laisse penser que dans un premier temps elle fut un temple non-chrétien. L'influence orientale prononcée, son emplacement dans le quartier juif, des vestiges architecturaux et son orientation confirment la théorie la plus répandue à savoir qu'elle fut aussi une synagogue. Architecturalement, on constate que des contreforts solides et un beffroi ont été rajoutés plus tard. Dans le passé, ce lieu recueillait les Saints Patrons de Medinaceli, martyrs en Afrique ""

(transcription et traduction by chiloedream)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Medinaceli - ARCO ROMANO :  Es una de las grandes obras conservadas en la provincia y el unico en España de triple arcada. Los Romanos construian arcos en algunas ciudades para conmemorar sus triunfos, este ademas servia para marcar el limite entre el distrito administrativo Cluniense, al que pertenecia Occilis (Medinaceli), y Caesaraugustano. Sus dimensiones son monumentales ya que tenia que ser visto desde la via que pasaba a los pies del cerro en direccion a Caesaraugusta (Zaragoza). Destaca el cuerpo central decorado con dos templetes, de fronton triangular, apoyados con columnas. Es una obra de finales del primer siglo despues Cristo"

""Medinaceli - ARC ROMAIN : C'est un des grands monuments bien conservés de la Province et le seul en Espagne comprenant trois arches. Les Romains construisirent des Arcs dans quelques villes pour commémorer leurs victoires, celui-ci servait en plus à marquer la limite entre le district administratif de Cluniense, auquel appartenait Occilis (Medinaceli), et Caesaraugustano. Ses dimensions sont monumentales car il devait être visible depuis la Via romana qui passait au pied de la colline en direction de Caesaraugusta (Zaragoza). La façade est ornementée de deux petits temples  au fronton triangulaire soutenu par des colonnes. Cet Arc Romain date du premier siècle après Jésus-Christ""

(transcription et traduction by chiloedream)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petit-déjeûner vitaminé et sympathique avant de prendre la route pour la dernière étape de ce joli voyage : ce soir nous arriverons chez nous, si dios quiere...

 

 

 

 

 

 

 

 Hasta luego hermosa Medinaceli...

 

 

 

Plein de merveilles sur la route qui nous mène à Saragosse puis Seo de Urgel et Bourg-Madame. Nous voilà en France après un bon mois de pérégrinations bien agréables. Merci à vous tous de nous avoir suivis et à bientôt pour d'autres aventures.

Page suivante : ~~ BACK HOME, retour chez nous ~~

ThierryKarine

 

 


17 octobre 2012

~~ CARIBBEAN SAILING IN THE 90s ~~

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans les années 90, deux armements se partageaient le transport de passagers aux Antilles : l'Express des Îles et les Transports Maritimes Brudey Frères. C'est dans le second que j'ai atterri en répondant à une petite annonce de l'hebdomadaire "Le Marin". C'est ainsi que j'ai commencé mes navigations antillaises par un poste de Capitaine à bord du FLYCAT sur la ligne Trois-Rivières/Les Saintes/Basse-Terre. Très vite, je suis passé sur la ligne Guadeloupe/Marie-Galante avec le TROPIC. Mon premier navire à jets fut le légendaire MARIA. Nous avons mené la belle MARIA sans compter nos heures, avec le meilleur équipage de la Caraïbe,  sur la ligne Marie-Galante/Guadeloupe/Martinique. Il m'est arrivé de faire à son bord des embarquements de 10 mois. Navigations intenses où nous transportions principalement des passagers, leurs bagages ainsi que bon nombre de colis dont le quotidien France-Antilles imprimé en Martinique et distribué en Guadeloupe. Des tonnes de marchandises chargées à bras d'homme à la sueur de nos fronts. Un grand BRAVO à tous mes équipages pour tant de volonté et de courage. Après de bons et loyaux services, la belle MARIA vieillissante, souffrant principalement de problèmes d'electrolyse, fut remplacée par l'ACACIA. A cette époque, les armements investissaient dans des navires de plus en plus rapides et gourmands, alors que la récession touristique se faisait sentir et que le nombre de passagers commençait à chuter. Dans le même temps, le coût du gas-oil augmentait considérablement. Les transports Maritimes Antillais connaissaient la fin de leur âge d'or. C'est dans ce contexte de récession que l'Armement Brudey frères se porta acquéreur du PASSION, un navire au succès aussi bref que foudroyant. Une prochaine page du blog sera consacrée à ce fabuleux PASSION dont la légende court encore de Moringlane à Borée, de Desruisseaux à Pirogue, de Folle Anse à Etang Noir et bien au-delà de Marie-Galante, dans toute la Caraïbe. Prochainement donc dans ces pages, PASSION, le Catamaran de l'An 2000 qui portait bien son nom, car chacun sait que la passion est éphémère.... 

 Pour découvrir l'histoire de PASSION, cliquer ici : PASSION

Page suivante : ~~ LE GRAND CEDRE ~~