15 juillet 2013

~~ Alma KARLIN - Le Grand Voyage ~~

 

 

 

 

 

"" On 24 november I said farewell. As a matter of fact I didn't want to do so. After all, it is much easier to give in to the flow habit, but something inside forced me. It was not a desire for adventures, it was a call of an imposed, inescapable duty. From that time on, I always believed in a kind of fate "" (Alma Karlin)

"" Le 24 novembre j'ai dit adieu. En fait, je ne voulais pas le faire. Après tout, il est beaucoup plus facile de se cantonner à ses habitudes, mais quelque chose en moi me contraignait à partir. Ce n'était pas un désir d'aventures, c'était un appel imposé, un devoir incontournable. Depuis ce temps, j'ai toujours cru en une sorte de destin "" (Alma Karlin)

 

 

Alma Maximiliana KARLIN est née le 12 octobre 1889 à Celje près de Ljubljana en Slovénie dans ce qui était alors l'Empire austro-hongrois. Après avoir terminé ses études secondaires à Graz, elle se rend à Londres où elle étudie les langues : anglais, français, latin, italien, norvégien, danois, finnois, russe et espagnol. Plus tard, elle étudiera aussi le persan, le chinois et le japonais.

En 1914 quand commence la première guerre mondiale, Alma KARLIN doit fuir l'Angleterre où elle est considérée comme personna non grata en raison de ses origines familiales (son père était major dans l'armée autrichienne). Elle trouve refuge en Scandinavie où elle rencontre l'écrivain suédois Selma Lagërlof qui, impressionnée par son talent et sa culture, la propose au Prix Nobel.

En 1919, elle retourne dans son village natal Celje, qui fait désormais partie de la toute nouvelle Yougoslavie. Elle se met aussitôt en quête de fonds et crée une école de langues où elle enseigne jusqu'à 10 heures par jour, consacrant son temps libre à la peinture et l'écriture.  

Et le 24 Novembre 1919, âgée de 30 ans, elle s'élance pour son grand voyage de 8 ans à travers le monde : départ de Celje pour Trieste puis Gênes, le Pérou, Panama, San-Francisco, Hawaï, le Japon, la Corée, la Chine, Taïwan, Hong-Kong, les Philippines, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, les îles Fidji, la Nouvelle-Calédonie, les îles Salomon, la Nouvelle-Guinée, Java, Sumatra, Singapour, la Thaïlande, Burma, l'Inde, Bab El Mandeb, la Somalie, Suez, Venise, et enfin retour chez elle à Celje à la demande de sa mère mourante en Janvier 1928.

Alma KARLIN, elle-même épuisée par la maladie et dépressive, ne voyagera plus. Elle va consacrer la plupart de son temps à l'écriture. En 1934, elle commence à étudier la théosophie avec le plus vif intérêt. Plus tard, ses convictions la rapprocheront du catholicisme romain.  

Alma KARLIN a écrit une littérature abondante, en allemand jusqu'à l'avènement du régime nazi. Elle abandonnera cette langue au profit de l'anglais en signe de représailles et ses ouvrages furent alors brûlés en Allemagne par le régime.

En 1941, elle est arrêtée avec des milliers de slovènes et elle échappe de peu à l'extradition grâce à l'intervention énergique de son amie de toujours, Thea Gamelin. Alma obtient de vivre chez elle à Celje en résidence surveillée.

En 1944, elle participe à la résistance active slovène avec les Partisans de Ljubljana. Alma Karlin meurt le 14 Janvier 1950 à Pecovnic non loin de Celje son village natal. La plupart de ses écrits non-publiés sont conservés à la Bibliothèque Nationale de Slovénie et à la Bibliothèque d'Etat de Berlin.

 

 

 

 

 

 

 

Trieste, première escale du voyage d'Alma KARLIN

 

 

 

 

 

 

 

 

Deuxième escale : Gênes

 

 

 

 

 

 

 

 

Troisième escale : le Pérou

 

 

 

 

 

 

 

 

 Quatrième escale : Panama

 

 

 

 

 

 

 

 

Cinquième escale : San Francisco

 

 

 

 

 

 

 

 Sixième escale : Hawaï

 

 

 

 

 

 

 

 

Septième escale : le Japon

 

 

 

 

 

 

 

 

Huitième escale : la Corée

 

 

 

 

 

 

 

 

Neuvième escale : La Chine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dixième escale : Formose (Taïwan) 

 

 

 

 

 

 

 

Onzième escale : Canton

 

 

 

 

 

 

 

 

Douzième escale : les îles Philippines

 

 

 

 

 

 

 

 

 Treizième escale : l'Australie

 

 

 

 

 

 

 

 

Quatorzième escale : la Nouvelle-Zélande

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quinzième escale : les îles Fidji

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Seizième escale : Nouvelle-Calédonie

 

 

 

 

 

 

 

 

Dix-septième escale : les Nouvelles-Hébrides

 

 

 

 

 

 

 

 

Dix-huitième escale : les Îles Salomon 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Dix-neuvième escale : la Nouvelle-Guinée

 

 

 

 

 

 

 

Vingtième escale : l' Indonésie

 

 

 

 

 

 

 

 

Vingt-et-unième escale : Singapour

 

 

 

 

 

 

 

 

 Vingt-deuxième escale : la Thaïlande

 

 

 

 

 

 

 

 

Vingt-troisième escale : Burma

 

 

 

 

 

 

 

 

 Vingt-quatrième escale : l' Inde

 

 

 

 

 

 

 

 Vingt-cinquième escale : la Somalie

 

 

 

 

 

 

 

Vingt-sixième escale : Suez

 

 

 

 

 

 

 

 

 Vingt-septième escale : Venise

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En Janvier 1928, après 8 années de pérégrinations autour du monde, Alma KARLIN retrouve CELJE son village natal près de Ljubljana. La grande boucle est bouclée.

 

 

 

"" I am a female human being. If I was to denote myself as a "woman", people would have been tempted to think  that I was burdened with a spouse, but I am a lone traveller, much like a hermit crab, and people could along with the above ascribe to me certain female charms, wich I do not possess. I am average in height and figure, and nothing in my appearance can be described as eye-catching. The same can also be applied to my character. However, since human beings are prone to see themselves in the best light possible, and "knowing oneself" is one of the most difficult forms of being, I imagine that I know how to write. A person should have at least one illusion! And this illusion has led to my journey around the world "" (Alma Karlin)

"" Je suis un être humain de sexe féminin. Si je devais me décrire comme «femme», les gens seraient tentés de penser que je suis accablé d' un conjoint, mais je suis un voyageur solitaire, un peu comme un bernard-l'ermite, et les gens peuvent avec cette définition de ma personne m'attribuer à loisir certains charmes féminins, que je ne possède pas. Je suis de taille et d'apparence moyennes, et rien dans mon aspect peut être décrit comme accrocheur. Il en est de même pour mon personnage. Cependant, puisque les êtres humains ont tendance à se voir sous leur meilleur jour, et puisque la «connaissance de soi» est un exercice des plus difficiles, j'imagine que je sais écrire. Une personne doit avoir au moins une illusion! Et cette illusion a guidé mon voyage autour du monde "" (Alma Karlin)

Diaporama musical de cette page sur Vimeo : Alma KARLIN : Le Grand Voyage

Alma Karlin en musique, pour les Youtubistes aussi :

 

Demain, nous quitterons la belle Ljubljana, en remerciant le hasard de nous avoir offert cette rencontre avec une voyageuse attachante et immense, dans la lignée des Stevenson, Loti, Rimbaud,  London,  Kessel, Kerouac et de mon idole plus contemporaine, Nicolas Bouvier. Demain nous quitterons donc la Slovénie pour la Vénétie toute proche et la belle VERONE. 

Page suivante :  ~~ VERONE ~~

 

 


08 mai 2013

~~ KALEIDOSCOPE ~~

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

KALEIDOSCOPE vient du grec Kalos = beau, Eîdos = forme, et Skopéô = observer... Observer les belles formes... et les belles couleurs... et les belles lumières, en Grèce et tout au long de nos voyages. Prochaine étape : Le Canal de Corinthe à la rencontre d'autres formes, d'autres couleurs, d'autres lumières...

Page suivante :  ~~ Alma KARLIN - Le Grand Voyage ~~

 

 

07 mai 2013

~~ LA GRECE EN MAI ~~

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le printemps grec nous offre des plages souvent désertes. Peu de monde sur les routes et pas davantage dans les pensions et aux terrasses des kafenions... Des bateaux sommeillent sur les grèves, en attente de bordés de bois et de membrures nouvelles, mais rien ne presse. L'herbe est grasse et fleurie même au bord de la mer où les pierres chargées d'histoire défient le temps, les mauvais temps d'hiver, et l'invasion immobilière. L'air délicieusement doux fait naître des envies d'anis et de café glacé. Le pays nous cajole, drappé de parures légères et de tourbillons printaniers. L'azur nous appartient à part entière avec ses volutes langoureuses... On pourrait ferler nos voiles de voyageurs et se poser là comme des oiseaux touchant enfin le bon hâvre, l'ultime rivage... Figer ici ses ailes et guetter les reflets d'odyssées fossiles à l'horizon... Entre la blancheur vive des troncs d'oliviers centenaires, deviner l'écume indécise des sillages d'Ulysses engloutis...  La Grèce en Mai nous drague, nous vampe et nous cédons bien volontiers à ses appels... Demain, nous découvrirons un KALEIDOSCOPE de la belle Grèce...

Page suivante :  ~~ KALEIDOSCOPE ~~

 

 

06 mai 2013

~~ BONJOUR LA GRECE ~~

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aux premiers jours de Mai, nous franchissons notre dixième frontière juste après Konispol : adieu l'Albanie, BONJOUR LA GRECE. Nous dormons sous les eucalyptus du petit port de pêche de SAGIADA à 3455 kms de chez nous. Premiers cafés grecs au réveil, premier port, premier pêcheur, premières fleurs et abondante floraison des oliviers, premières senteurs, premières lumières... On en prend plein les mirettes... Nous prenons notre premier bain grec sur une toute petite plage délicieuse, Kokkinos, entre Igoumenista et Platania. La côte est magnifique et encore bien calme à cette saison. Première chapelle, premier drapeau : en Grèce, c'est le BLEU et le BLANC qui dominent... Et le mois de Mai est peut-être le meilleur pour visiter ce beau pays :

Page suivante :  ~~ LA GRECE EN MAI ~~

 

 

 

05 mai 2013

~~ L'ALBANIE VERTE ~~

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'ALBANIE ne connait pas la crise. Pour preuve la bonne santé du "bâtiment" : on construit à tout va sans trop se soucier de l'écologie et de la nature. Fort heureusement il existe encore des régions préservées, à l'intérieur des terres et sur la côte sud-est. C'est là que nous avons éprouvé les plus belles émotions de notre séjour.

"C'est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas"" (Victor HUGO).

Souhaitons que la nature soit entendue afin que ces endroits encore magiques soient protégés, de Vlorë à Sarandë en passant par Orikum, Dhermi, et Borsh. Demain nous serons en Grèce après avoir franchi notre dixième frontière.

Page suivante : ~~  BONJOUR LA GRECE ~~

 

 

 


04 mai 2013

~~ ALBANIE : Pêcheurs de Soleil ~~

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous quittons le MONTENEGRO et nous entrons en ALBANIE peu après Sukobin. Nous franchissons notre neuvième frontière (F9) en un peu moins d'un mois. L'ALBANIE, Shqipëria, littérallement le Pays des Aigles, est différent de tout ce que nous avons pu voir jusque là. Les minarets sont nombreux. Les campagnes ont des petits airs d'Afrique du Nord. Les constructions nouvelles semblent jaillir de terre. D'architecture basique, elles semblent bien souvent inachevées. Le pays en pleine expansion ne connait pas la crise. Les rivages particulièrement attirent les investisseurs et cette expansion urbaine est parfois inquiétante. Contrairement au MONTENEGRO le pays vert, l'ALBANIE n'a pas inscrit la Protection de l'Environnement au programme de sa Constitution. Nous roulons à la recherche d'une parcelle de quiétude pour passer la nuit et nous arrivons sur la plage de Shëngjin. A défaut de poisson, les pêcheurs à pied capturent les rayons du soleil couchant... Demain, nous longerons les rivages encore préservés au sud-est de ce mystérieux pays.

Page suivante :  ~~ L'ALBANIE VERTE ~~

 

 

 

 

 

02 mai 2013

~~ MONTENEGRO ~~

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La barque ci-dessus a été photographiée sous le pont (étoile rouge). Nous avons dormi au bord de l'eau. Nuit paisible et chlorophylienne. L'attachant MONTENEGRO est un pays VERT.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Montenegro, "la Montagne noire", tire son nom en référence aux forêts sombres qui recouvraient autrefois les Alpes Dinariques. Ce petit état, après avoir été duché, puis principauté autonome, puis royaume indépendant en 1910, rejoint le royaume de Yougoslavie en 1918. Au cours de la seconde guerre mondiale, il est séparé de la Serbie et occupé par les italiens. Après la libération, le nouveau régime communiste le transforme en République socialiste du Montenegro. Après la dissolution de la Yougoslavie en 1992, il fait partie de la communauté d'états de la Serbie-Montenegro jusqu'au référendum du 21 Mai 2006 où les monténegrins expriment leur désir d'indépendance. Le 6 juin 2006, le Parlement proclame officiellement l'indépendance du Montenegro. Ce petit pays de 13.812 km2 (à peine plus grand que les 10.725 km2 de la Gironde) compte un peu plus de 600.000 habitants. Le Montenegro est paisible, attachant et vert. Il faut saluer cette particularité d'avoir été le premier pays du monde à inscrire la PROTECTION de l' ENVIRONNEMENT dans sa Constitution en 1992. Demain nous franchirons notre neuvième frontière pour aller découvrir la mystérieuse Albanie...

Page suivante :  ~~ ALBANIE : Pêcheurs de Soleil ~~

 

 

 

 

28 avril 2013

~~ LAST COLORS FROM CROATIA ~~

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Last colors from Croatia... Dernières couleurs de Croatie... Demain, nous serons au Montenegro,

après avoir franchi notre huitième frontière :

Page suivante :  ~~ MONTENEGRO ~~

 

 

Posté par annexemj à 23:10
Tags : , , , ,
27 avril 2013

~~ DUBROVNIK ~~

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour atteindre DUBROVNIK, nous franchissons notre sixième et septième frontière (F6 et F7). La Bosnie Herzégovine posséde en effet une petite enclave maritime en Croatie. Dubrovnik, l'ancienne Raguse, était la capitale d'une république maritime connue sous le nom de République de Raguse. La devise de cette belle citadelle est :

"La liberté ne se vend pas même pour tout l'or du monde"

Demain, nous cueillerons nos dernières couleurs en Croatie avant de franchir notre huitième frontière (F8) :

Page suivante :  ~~ LAST COLORS FROM CROATIA ~~

 

 

Posté par annexemj à 16:56
Tags : , , , , ,
26 avril 2013

~~ JADROLINIJA ~~

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aux derniers jours d'Avril, il fait bon en Croatie. L'eau est limpide, les bateaux de la JADROLINIJA sont nombreux à desservir la myriade d'îles où l'on profite du charme et de la quiétude du printemps... Demain, nous poursuivons notre route vers le sud-est, cap sur DUBROVNIK :

Page suivante :  ~~ DUBROVNIK ~~