27 mai 2011

~~ CAMINO VERDE ~~

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CAMINO VERDE, un chemin d'eau et de verdure pour fêter une bonne fête à toutes les mamans du monde et aux deux nôtres en particulier. Bonne fête Maman Lysette, bonne fête Maman Gisèle :

http://www.dailymotion.com/video/xiy1li_camino-verde_travel

 

Page suivante : ~~ ANDALOUSIE ~~

 

 


24 mai 2011

~~ REVOLUTIONS ~~

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oliviers bientôt centenaires plantés par notre grand-père Gabriel à Siah, Souk el Arba du Gharb. 

 

 

 

Coracias garrulus, rollier d'Europe, non loin des sources de l'Oum R'Bia.

Au printemps, vous pouvez retrouver ce bel oiseau le long des berges du canal du Midi.

Il niche dans les platanes tri-centenaires... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De la Tunisie à l'Egypte en passant par la Libye, les révolutions agitent les pays du Maghreb. Souhaitons qu'elles apportent un avenir meilleur à tous ces enfants. Ce joli petit monde est aussi dans dailymotion, avec une des plus belles chansons de Nino Ferrer :

http://www.dailymotion.com/video/xivyt5_revolutions_travel

 

Page suivante : ~~ CAMINO VERDE ~~

 

 

 

20 mai 2011

~~ LA MEMOIRE ET LA MER ~~

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" La marée, je l'ai dans le coeur qui me remonte comme un signe
Je meurs de ma petite soeur, de mon enfance et de mon cygne
Un bateau, ça dépend comment on l'arrime au port de justesse
Il pleure de mon firmament des années lumières et j'en laisse
Je suis le fantôme jersey celui qui vient les soirs de frime
Te lancer la brume en baiser et te ramasser dans ses rimes
Comme le trémail de juillet où luisait le loup solitaire
Celui que je voyais briller aux doigts de sable de la terre

Rappelle-toi ce chien de mer que nous libérions sur parole
Et qui gueule dans le désert des goémons de nécropole
Je suis sûr que la vie est là avec ses poumons de flanelle
Quand il pleure de ces temps là le froid tout gris qui nous appelle
Je me souviens des soirs là-bas et des sprints gagnés sur l'écume
Cette bave des chevaux ras au raz des rocs qui se consument 
Ô l'ange des plaisirs perdus ô rumeurs d'une autre habitude
Mes désirs dès lors ne sont plus qu'un chagrin de ma solitude

Et le diable des soirs conquis avec ses pâleurs de rescousse
Et le squale des paradis dans le milieu mouillé de mousse
Reviens fille verte des fjords reviens violon des violonades
Dans le port fanfarent les cors pour le retour des camarades 
Ô parfum rare des salants dans le poivre feu des gerçures
Quand j'allais, géométrisant, mon âme au creux de ta blessure
Dans le désordre de ton cul poissé dans des draps d'aube fine
Je voyais un vitrail de plus, et toi fille verte, mon spleen

Les coquillages figurant sous les sunlights cassés liquides
Jouent de la castagnette tans qu'on dirait l'Espagne livide
Dieux de granits, ayez pitié de leur vocation de parure
Quand le couteau vient s'immiscer dans leur castagnette figure
Et je voyais ce qu'on pressent quand on pressent l'entrevoyure
Entre les persiennes du sang et que les globules figurent
Une mathématique bleue, sur cette mer jamais étale
D'où remonte peu à peu cette mémoire des étoiles

Cette rumeur qui vient de là sous l'arc peint où je m'aveugle
Ces mains qui me font du fla-fla ces mains ruminantes qui meuglent
Cette rumeur me suit longtemps comme un mendiant sous l'anathème
Comme l'ombre qui perd son temps à dessiner mon théorème
Et sous mon maquillage roux s'en vient battre comme une porte
Cette rumeur qui va debout dans la rue, aux musiques mortes
C'est fini, la mer, c'est fini sur la plage, le sable bêle
Comme des moutons d'infini quand la mer bergère m'appelle .... "

 
 
Ces images dansent aussi sur dailymotion :

http://www.dailymotion.com/video/xit7lf_la-memoire-et-la-mer_travel

 

Page suivante : ~~ REVOLUTIONS ~~

 

 

 

 


 

17 mai 2011

~~ SAUDADE DO MOULAY BOUSSELHAM ~~

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A Moulay Bousselham, le regard se tourne vers l'océan.

A toute heure, en toute saison, la houle égrène au pied des dunes

des accents de SAUDADE venus du Cap Vert...

 

http://www.dailymotion.com/video/xiqm70_saudade-do-moulay-bousselham_travel

 


 

       

 

 

 

 

       

 

 

 

Bravo à Guillaume pour ces belles images.

Merci à Michel d'avoir ouvert la cage pour qu'elles puissent voler jusqu'à nous. Bises à vous tous.

  

D'autres images : ~~ LA MEMOIRE ET LA MER ~~

 

 

Posté par annexemj à 12:24
Tags : , , , , ,
14 mai 2011

~~ DIEGO ~~

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

        

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

        

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Derrière des barreaux pour quelques mots qu'il pensait si fort,
Dehors il fait chaud des milliers d'oiseaux s'envolent sans effort

Quel est ce pays où frappe la nuit la loi du plus fort,
Diego, libre dans sa tête derrière sa fenêtre s'endort peut-etre...

Et moi qui danse ma vie, qui chante et qui rit, je pense à lui,
Diego, libre dans sa tête, derrière sa fenêtre, déjà mort peut-être... " 

 

Images prises sur la péninsule Ibérique en général et au Portugal en particulier. Toutes nos pensées vont à ceux qui, comme Diego, souffrent d'être privés injustement de LIBERTE. Liberté de penser, liberté de respirer, liberté de vivre, liberté de mourir et d'aimer... La LIBERTE, c'est sacré...

 

Vous pouvez retrouver Diego sur Dailymotion : 

http://www.dailymotion.com/video/xipbqo_diego_travel

 

Page suivante : ~~ SAUDADE DO MOULAY BOUSSELHAM ~~

 

 

 

 

12 mai 2011

~~ BIEN PEU DE CHOSE ~~

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

        

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

        

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

        

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 11 Mai 2011 à 11h38. Printemps radieux sur la capitale des Cévennes.

Les fleurs se fânent et déjà les iris montent en graine dans notre jardinet alésien.

On est bien peu de chose...

 

Cet ode au printemps est en musique sur DAILYMOTION :

http://www.dailymotion.com/video/xinvys_bien-peu-de-chose_travel

 

Page suivante : ~~ DIEGO ~~

 

 

 

 

10 mai 2011

MICRO-THIBAULT-COSMOS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Toutes ces images ont été prises par notre fiston Thibault dans un petit champ derrière sa maison de Montpellier.

Bravo Thibault. D'autres images : www.merjazerga1.canalblog.com

 

Page suivante : ~~ BIEN PEU DE CHOSE ~~

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par annexemj à 10:04
Tags : , , , ,
08 mai 2011

Nayé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

        

 

 

 

 

 

 

 

 

         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Nous ne saurons jamais tout le bien qu'un simple sourire peut être capable de faire. "

(Mère TERESA)

 

Merci à Nayé d'être venue enchanter notre jardin d'Avril

 

Page suivante : ~~ MICRO-THIBAULT-COSMOS ~~ 

 

 

 

 

 

Posté par annexemj à 22:14
Tags : , ,
02 mai 2011

LA PETITE FUGUEUSE

 

 

 

 

 

 

 

 "Au bord de l'océan, c'était l'odeur bleue.

L'iode, le sel, les algues, le vent marin..." 

 

 

 

 

 

 

"Et en rentrant dans notre Berry, on avait retrouvé notre bonne odeur verte."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"La Costa Brava. Rosas, Cadaquès, Figueras, le musée Dali... Tu connais?...

Et les longues soirées, les fritures de poissons,

les criques où on bronze à poil..."

 

 

 

 

 

"Dis, Cloche, tu ferais pas une fugue?

... Fugue... Et, pourquoi l'Espagne?

- Je cherche quelqu'un."

 

 

 

 

 

"Le froufrou de la Gargilesse qui passe en contrebas me chatouille les oreilles.

Les crapauds s'en donnent à coeur joie. Un hibou hulule dans la nuit.

Sifflements, crissements des bêtes de la campagne."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Je bosse aujourd'hui, tu voudras nous rejoindre?

- Je peux pas, je dois boucler ma valise. On part au Maroc!

-Veinarde! Où ça?

- Dans ma famille, à Souk el Arba. Au bled.

On prend le bateau à Sète demain matin... Sète, avec "S" et le vent,

les mouettes tourbillonnant dans l'azur,

un bateau qui glisse sur l'immensité bleue...

"è" qui chatouille l'oreille comme quand on la place contre un coquillage.

Beauté du bruit des vagues, va et vient cyclique, mystérieux. Monde d'évasion.

"t" sautillant dans la bouche, heurtant les dents de devant.

Ou "T" prenant la forme de la croix dressée au sommet du Mont Saint-Clair

dominant Méditerrannée, ville, villages, étangs et campagnes au loin." 

 

 

 

 

 

"Avec ma gueule de métèque

De Juif errant, de pâtre grec

Et mes cheveux aux quatre vents..."

 

"Et si, derrière les paupières fermées, il portait une guitare, comme Moustaki,

comme le frère de Rosa!... S'il était venu d'Espagne, poète, troubadour,

respirer l'odeur verte du fin fond de la France?..

 

Puis, parce que chez les poètes, les mots et les rêves sont plus forts

que la réalité, il serait reparti avec sa guitare. Attiré par d'autres contrées

ou par la lumière aveuglante de son pays natal."

 

 

 

 

 

""Je me souviens avoir lu un bouquin dans lequel l'écrivain disait un truc du genre :

 "Dieu est partout, même dans les églises"

Cette phrase m'avait fait tout drôle. Je n'avais pas pigé.

Mais aujourd'hui, je commence à comprendre...""

 

 

 

 

 

"Je savais sans savoir que je savais. Maintenant je sais.

Maintenant je sais, et je n'ai pas de larmes car elles ont déjà dû couler en secret à l'intérieur."

 

 

 

 

  

 

"Je regarde mon visage qui me fixe de l'autre côté du miroir d'argent."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 ""Des barques aux couleurs vives sont alignées le long du quai.

Chacune porte un nom. Je m'amuse à les déchiffrer.

"Mon ange", "Manu rêva", "Les copains d'abord", "TpasKap",

"Frédérique", "Yemamba", "The boss", "Louison d'or"...""

 

 

 

 

 

" Nord. Dunes aux immortelles. Falaises.

Est. Falaise qui s'en va, piquée d'immenses tiges de fleurs d'agave.

Sud. Mer. Horizon. "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Lumière, mer, soleil. C'est déjà un peu l'Espagne, non?"

*** 

La Petite Fugueuse d'Héloïse COMBES aux Editions du Citron Bleu :

Vous trouverez ce beau roman dans toutes les bonnes librairies

ou en écrivant à Hélo qui se fera un plaisir de vous envoyer un exemplaire dédicacé. 

*** 

Nous avons aimé cette belle histoire, ce voyage à la recherche de soi-même.

La vie est une interrogation sans fin. La vie est un voyage... Grosses bises à toi Hélo.

 

Page suivante : ~~ Nayé ~~

 

 

 

 

 

Posté par annexemj à 14:56
Tags : , , ,