22 décembre 2010

ROUGE-CHAMPS

 

 

" Noël n'est pas un jour, ni une saison, c'est un état d'esprit "

(Kalvin COOLIDGE)

 

Bonnes fêtes de Noël

Page suivante : ~~ REDOUX ~~

ThierryKarine

 

 

Posté par annexemj à 17:29

18 décembre 2010

IMPROMPTUS D'AUTOMNE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du 4 au 22 Décembre, Pierre BESSON vous convie à découvrir ses IMPROMPTUS D'AUTOMNE, tous les jours, de 13 heures à 17 heures à bord de sa péniche-atelier VAGARI, à la Halte Nautique de GALLICIAN. Tél 06 10 05 11 26.

Gallician est un joli village aux confins du Gard et de la Petite Camargue. Pierre y vit sur sa péniche VAGARI, du latin VAGARE, se promener, divaguer. Divaguer sur les rives du canal du Rhône à Sète à Gallician, c'est plus qu'un voyage, c'est découvrir une terre oubliée aux multiples charmes.

http://www.gallician.com/

Page suivante : ~~ ROUGE SANG ~~

 

Posté par annexemj à 23:59
03 décembre 2010

LES CABANES PERCHEES

***

***

***

En arrivant aux Cabanes de Labrousse en Haute-Ardèche, à la tombée du jour, après avoir pris possession de notre chouette perchoir nommé HIBOU, Arlette et Philippe nous ont préparé un buffet campagnard aux saveurs locales, chataîgnes, caillettes, saucisson de pays, gâteau au chocolat... Après avoir visionné le très beau film "Femme Paysanne" de René Duranton, il n'est pas loin de minuit quand nous regagnons notre nid de Hiboux. Il fait moins 11 degrés à la belle étoile, les barreaux de l'échelle sont gelés, il est prudent (et obligatoire) de passer le harnais de sécurité. Dans notre nid, il fait plus dix degrés avec le petit poële à pétrole qui sent un peu, et il fait bon dans les duvets et sous la couette où nous ne sommes pas longs à nous endormir.

***

***

***

***

***

Nous nous réveillons frais comme des gardons, c'est la clochette du petit-déjeûner, livré à domicile, qui nous tire de la tiédeur de la couette. Quelques brasses de captain et le panier est hissé à bord du Hibou Premier, un grand voilier avec un mât immense en cèdre de l'Ardèche...

***

***

***

***

***

***

***

***

***

***

***

***

***

***

Salut Arlette, salut Philippe, elle avait des allures scandinaves votre forêt ardéchoise. Nous reviendrons à la belle saison goûter le veau de lait et les framboises... Merci pour tout.

***

***

***

Le soleil est revenu sur la route du retour. Nous rentrons prudemment en 4 heures après avoir longé le téton du Mont Gerbier de Jonc. Nous nous arrêtons au passage saluer Jean Ferrat à Antraygues sur Volane, nous buvons un chocolat chaud à "La Montagne".

***

***

***

***

***

***

***

***

Quand nous arrivons à Alès, le soleil éclaire encore la capitale des Cévennes. La maisonnette est chaude et douillette, nous avons l'impression de retrouver un petit coin d'Andalousie, heureux d'avoir perché nos rêves d'enfants toute une nuit dans une forêt aux accents scandinaves, à deux pas de chez nous dans les montagnes voisines. Merci à nos enfants pour ce joli cadeau.

 

Un rêve sans étoile est un rêve oublié

(Paul Eluard)

 

Page suivante : ~~ IMPROMPTUS D'AUTOMNE ~~

 

 

 

 

Posté par annexemj à 22:05
02 décembre 2010

LE CHEMIN DE LABROUSSE

Ce mercredi 1er Décembre, la météo est incertaine. Nous avons réservé de longue date une nuit dans une cabane perchée en Ardèche, offerte par nos enfants Anne-Laure et Sébastien. A 11 heures, la météo nous dit que le temps va se dégager demain mardi. Nous sommes hésitants, et puis nous décidons de prendre la route : 146 kms d'Alès à Cluac près de Saint-Julien-Labrousse, Google maps nous prédit 2h37 de route. Nous prenons la route à 12h30 en nous disant que si nous devons rebrousser chemin, cela nous fera quand même une belle promenade. Nous trouvons la neige après Aubenas et Antraygues sur Volane. Nous avons hésité à faire demi-tour au Col de Mezilhac et nous avons fini par arriver prudemment aux Cabanes de Labrousse un peu avant 17 heures. Une nuit perchés dans une cabane en forêt ardéchoise, cela se mérite :

***


Agrandir le plan

***

***

***

***

***

***

***

***

Celle-la n'aura pas la chance d'arriver ce soir aux Cabanes de Labrousse.

***

***

***

***

 

***

***

Nous sommes donc arrivés prudemment aux Cabanes perchées dans les arbres de Labrousse juste avant la nuit. Nous avons été accueillis chaleureusement par Arlette et Philippe, qui étaient bien étonnés que nous ayons pu braver ainsi les éléments. Notre petite Renault CLIO est une reine pour ce genre de route. Légère, avec son empattement court, et de bons pneus neige, elle nous a conduit à bon port par les petites routes de montagne, tandis que l'autoroute était bloquée entre Nîmes et Orange. Demain, nous vous racontons comment on passe une nuit perché dans un arbre alors que le thermomètre descend jusqu'à moins 11° à la belle étoile. Nous avions 10° dans notre cabane, et beaucoup plus dans nos duvets et sous la couette. En attendant demain, vous pouvez découvrir ce lieu génial à la belle saison :

http://www.cabanes-ardeche.com/

Pages suivantes : ~~ Les Cabanes Perchées ~~

***

 

*

 

Posté par annexemj à 23:16